Atelier vannerie du 8 avril : le paillassou !

Il fait très beau dehors mais encore frais, nous nous ré-installons donc dans le centre de ressources du 5 rue Serpente, à Florac.

IMG_5158Ce matin, l’objectif est de faire notre propre paillassou ou coufédou !

Nous reprenons en main les éclisses (voir article du =>4 mars<= ) que nous avons fait​es​ le mois dernier (qui entre temps, ont été mises​ à tremper). De son côté, Florian nous dévoile son stock de Molinies​ Bleue​s​ séché​es​, celles-ci sont emmaillotées dans un linge afin de les garder humides.  Ces jolies herbes folles des tourbières serviront à nos œuvres.

IMG_5164

Florian nous montre les premières étapes et c’est parti !

1: Une éclisse de la main droite et une poignée de Molinie de la gauche. On insère un bout de l’éclisse au milieu de la poignée de Molinie. On coince ce bout en enroulant l’éclisse une fois à droite puis à gauche. On continue d’enrouler plus loin…

IMG_5167

 Malheureusement, le plus dur est à venir…

2: On replie le bout de poignée de molinie afin de donner une forme ronde à notre œuvre. Pour maintenir cette forme, à l’aide d’un poinçon ou d’un petit tournevis, nous faisons un trou dans la poignée et y insérons l’éclisse que l’on continue de faire tourner autour de la poignée bien serrée  (la difficulté !).

IMG_5171

3:  Petit à petit, on y insère de nouvelles poignées de molinie afin de garder la même épaisseur et une taille régulière. Lorsque l’éclisse devient courte, on insère une deuxième éclisse dans le même trou, on serre les deux ensemble bien fort puis on continue…

4: Petit à petit le paillassou grandit, la difficulté s’éloigne… Et c’est là dessus que nous resterons aujourd’hui.

Une fois, la technique prise en main, rapidement le paillassou ​s’élargit et nous nous imaginons déjà tous en train de réaliser d’immenses paillassous pour protéger nos tables des grands plats chauds !

IMG_5170IMG_5175IMG_5166

Encore un atelier vannerie bien réussi ! 😉

IMG_5180

Laisser un commentaire